1991 - Rejointoiement du donjon

1991-92 : rejointoiement du donjon

• État des lieux avant travaux :

Subsistent du donjon deux pans de mur (plus de 15 mètres de haut, mais très lézardés), ainsi répartis dans le sens de la hauteur :

- cave-réservoir, rez de chaussée avec porte, 3 étages soulignés par un cordon de pierre

- parement autour de la porte et du premier étage dégradé ou disparu,

- sommet et flancs du donjon à consolider (pierres en équilibre instable, lézardes, etc.),

- murs de la base extérieure à reprendre.

 

• Pour permettre les travaux, il a fallu en 1991-92 :

 

aménager un accès par des escaliers en pierre avec barrières de sécurité,

vider une partie de la citerne pour avoir un plan de travail.

consolider la voûte de la citerne (une partie effondrée),

aménager un accès par des escaliers en pierre avec barrières de sécurité,

retrouver les assises de pierre sur lesquelles viendraient s'appuyer les murs à refaire, ce qui a permis de découvrir l'existence de la salle carrée sur le flanc du donjon, avec une entrée située sous la citerne ;

réunir les pierres et les monter au pied du donjon (certaines dépassant les 100 kg).

 

• Travaux exécutés en 1991-1992 :         

intervention d'une entreprise pour le rejointoiement des deux côtés du mur et la réfection du parement de la partie inférieure du donjon, sur deux côtés, avec consolidation de la voûte de la porte d'entrée.

rehaussement partiel des murs de la base du donjon (par les bénévoles) et de la salle annexe pour prévenir tout éboulement (un côté est terminé).

 

 

 

Le donjon de 1980 à nos jours



Réagir


CAPTCHA