Bourg et granges à l'époque moderne

Bourg et granges de Montfaucon à l’époque moderne

L’effacement progressif du château condamnait le Bourg à n’être plus qu’un simple hameau comme les autres villages des environs, donc non seulement à perdre de son prestige, mais à subir pleinement les inconvénients de sa situation géographique, , si bien que l’époque moderne voit apparaître un nouveau noyau de peuplement aux Granges (l’actuel village) qui ne tarde pas à rivaliser avec le Bourg et bientôt à le supplanter.

 

C’est en 1512 que nous apprenons pour la première fois, nous l’avons vu,  que des habitants de Montfaucon vivent en dehors du bourg, en un lieu nommé les Granges, qui correspond à l’emplacement de l’actuel village. Ce toponyme désigne des fermes isolées, des exploitations rurales, établies sur le versant tourné vers Saône.

L’exiguïté de la combe où se situe le bourg limitait l’extension du terroir agricole et l’on peut penser qu’assez tôt des champs ont été cultivés sur les flancs du mont, qui, malgré leur aridité, bénéficiaient d’une bonne exposition, en même temps que le vignoble gagnait les pentes de la vallée du Doubs, vers la Malate. Un document de 1771, , explique le transfert par des raisons purement accidentelles, un incendie qui aurait détruit la plupart des maisons en 1520, au terme du délai de reconstruction accordé par le prince d’Orange, il n’y a toujours que 2 maisons recensées au château, contre 10 en 1512 .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Réagir


CAPTCHA