L'apogée du XIIIeme siècle

Le XIIIe siècle : la naissance du bourg de Montfaucon

 

Parmi les grands seigneurs de Montfaucon, Amédée (1228-1280) qualifié de « grand baron », de rassembleur de terres, occupe une place privilégiée, car il réussit à étendre véritablement sa domination sur les plateaux du Doubs, en contrôlant toute une série de forteresses de Vuillafans à Saint-Hippolyte, de Vercel à Roulans.

C’est lui qui construit un nouveau château sur la butte qui porte les vestiges du château médiéval : de là, il jouissait d’une belle vue qui offrait une meilleure surveillance de la vallée du Doubs.

Dans la construction du nouveau Montfaucon, Amédée recourt à l’emploi de la pierre qui se généralise (donjon, courtines ou mur d’enceinte) mais il ne peut continuer le chantier puisqu’en 1300, son successeur Gauthier emprunte à l’archevêque de Besançon une forte somme d’argent pour achever la fortification du château.

Ce dernier acquiert alors une physionomie complexe englobant dans son enceinte, en plus du donjon, des tours, une chapelle castrale, des logements pour la garnison, des caves, etc …

C’est aussi au temps d’Amédée que naît le premier village de Montfaucon, voulu par lui comme point d’ancrage de la population sous la forme d’un hameau fortifié (dit bourg) blotti au pied du château fort et entouré d’une enceinte murale.

Ce bourg subsistera jusqu’au XIXe siècle et l’on peut encore découvrir ses vestiges enfouis sous la végétation forestière ou admirer les derniers restes de son enceinte exposée à une disparition prochaine.

L’importance prise par le bourg est confirmée en 1311 par la création d’une église paroissiale.

 

L’importance prise par le bourg est confirmée en 1311 par la création d’une église

 

 

 

    



Réagir


CAPTCHA