Bourg : l'église

L’ancienne église paroissiale

Parmi les vestiges mis en évidence par les campagnes de restauration s'impose, à côté de la cure, l'église paroissiale, dont les murs qui subsistent évoquent assez bien l’allure générale : grande salle rectangulaire abritant la nef et le chœur,  précédée d’un appendice servant de sacristie ; mur septentrional percée de trois baies cintrées, entrée à l’ouest surmonté d’un œil de bœuf occlus, deux niches creusées dans le mur oriental et servant de tabernacle et de piscine, autant d’éléments qui suggèrent la nature du lieu ; mais, une fois de plus, le visiteur se trouve face au dernier état d'occupation, remontant au milieu du siècle dernier.

 

Or nous savons qu'en 1785, l'église a été déclassée et sécularisée au profit de la nouvelle construite dans le village actuel et que le bâtiment a été reconverti en exploitation rurale, avant d'être à son tour définitivement abandonné.

 

La structure intérieure du bâtiment fut modifiée  pour l'adapter à ses nouvelles fonctions d'exploitation rurale : chœur transformé en étable et séparé de l'ancienne nef par un mur, cette dernière servant de bergerie ; rebouchage de l'œil-de-bœuf ; division de la nef dans le sens de la hauteur (par des poutres) pour établir une grange à l'étage supérieur ; aménagement de la baie du flanc méridional en porte d’accès de la grange ; transformation de la sacristie en appentis agricole.

 

Les travaux entrepris à partir de 1988 ont consisté à vider l’intérieur de l’église des déblais et de la végétation qui dissimulaient les murs sur une bonne partie de leur hauteur, à les consolider ou à remonter ceux qui étaient effondrés, à assurer l’étanchéité de leur sommet, à refaire une des baies qui s’était écroulée, bref à donner à ces lieux la physionomie de leur destination originelle.

 

 



Réagir


CAPTCHA