Bourg : le four

Le four

Entre la cure-ferme et l'église passe le chemin qui conduisait au château proprement dit, contrôlé, semble-t-il, à hauteur de l'écurie, par un porche et par une construction dont la nature primitive nous échappait encore il y a quelques années parce qu’il était totalement enfoui sous un talus d’éboulis : la tradition orale prétend qu’une tour ou un ensemble fortifié se dressait à cet endroit, peut-être en référence à une ancienne porte donnant accès à l’espace castral, tandis que les descriptifs du XVIIIe siècle mentionnent un four faisant partie de la cure, sans en donner toutefois la situation précise.

 

 

De récents travaux ont permis de dégager cet emplacement et de l’identifier à un four qui a fonctionné jusqu’au milieu du XIXe siècle. Tous ses éléments constitutifs ont été retrouvés en plus ou moins bon état :

- le foyer avec sa voûte demi sphérique en briques réfractaires,

- la chambre du four ou fournil, qui servait à la préparation de la pâte,

- une remise, en contrebas, servant certainement à stocker le bois,

- une cheminée d’aération flanquée à l’angle du four et de la chambre.

S’agit-il du four banal mentionné dans divers documents dès le XVe siècle ou seulement de la réutilisation d'un ancien bâtiment désaffecté, comme semblent l'indiquer diverses structures de murs antérieurs à l'aménagement du four ?

 

 

 



Réagir


CAPTCHA