Bourg : les murs de soutènement

Murs de soutènement

La partie restaurée du bourg se développe sur un terrain en pente, qui, à une époque inconnue a été aménagée dans certains secteurs en terrasses soutenues par des murets. Depuis le chevet de l’église, le visiteur perçoit effectivement le talus engazonné qui longe le flanc du sanctuaire et les trois terrasses en gradins qui s’étagent devant lui : dans la partie basse se trouvait autrefois le cimetière paroissial auquel on accède par deux petites rampes d’escalier.

Après la désaffection de l’église en 1785, ces terrasses ont été transformées en potagers et vergers. Toutefois leurs murs de soutènement, faute d’entretien, n’ont pas résisté à l’érosion naturelle et se sont en partie effondrés ou menaçaient de le faire, si bien que leur réfection s’imposait par mesure de sécurité.

Leur réfection s’est avérée être une très lourde opération :

Ces murs étaient imposants par leur nombre, leur longueur et leur hauteur ;

Il a fallu :

  • débroussailler les lieux,
  • démonter entièrement les vieux murs,
  • puis trier les pierres et en remplacer un grand nombre,
  • remonter entièrement les murs,
  • enfin aménager les pentes.

Tous ces travaux ont été exécutés par les bénévoles de l’association qui ont fait de ces lieux un espace idéal pour des spectacles ou autres manifestations culturelles.

 

 

Réfection des murs de soutènement du bourg - Localisation et chronologie

 

 

Mur de soutènement côté cimetière

 



Réagir


CAPTCHA