Bourg : les autres vestiges

Les vestiges du bourg

La porterie du bourg donne sur une esplanade qui devait constituer autrefois la place principale du village bordée par l’église et le presbytère et traversée par le chemin qui conduit au château.

 

 

Au-delà, vers le nord-est s’étale actuellement une zone forestière qui dissimule en fait la plus grande partie de l’ancien bourg avec ses vestiges de maisons. Nous l’avons vu dans la partie historique, c’est là que se situent les origines du village de Montfaucon, seul lieu d’habitation jusqu’au début du XVIe siècle, ensuite concurrencé par les Granges de Montfaucon.

Un dénombrement exécuté au début du XVIIe siècle ― apparemment complet ― énumère les maisons du Bourg et des Granges en les localisant par rapport à leur voisinage : 6 d’un côté contre 15 de l’autre. Le document précise l’importance relative de chaque bâtiment en indiquant le nombre de « rains » qu’il comprend, c’est-à-dire les murs de refend qui le compartimentent et servent d’évaluation fiscale ; il indique en outre leur composition sommaire avec cave, jardin, aisance, cheminée qui semble  une structure à part ; enfin il fait apparaître que plusieurs maisons du bourg longent soit le chemin qui le traversait, soit les fossés ou les murailles.

 

Malheureusement, ces annotations ne permettent pas de restituer le plan du bourg lui-même délimité par l’ancienne enceinte et traversé par un chemin de desserte. Seul le cadastre de 1834 nous restitue sa physionomie : nous le reproduisons en annexe : y figurent les maisons encore habitées, le nombre et nature des parcelles de culture..., indications que l'on peut compléter par l'état des sections qui fournit le nom des propriétaires successifs (jusqu'à l'abandon des lieux) et même le classement fiscal des maisons en fonction du nombre des portes et fenêtres.

 

 

 

 

Vue aérienne

 

 

Plan du vignoble

 

 

Vignoble sous la porte

 



Réagir


CAPTCHA