Château : les autres espaces

La tour carrée

 

Dans la continuité de l’ escalier et de son petit couloir latéral est construite une tour (espace 21) qui forme le dernier élément barrant l'espace d'accès au sud. De plan carré, de 4,50m environ de côté, elle est adossée à l'intérieur de l'enceinte: à cause de l'écroulement du mur, il n'est pas possible en l'état de vérifier les contacts chronologiques. Le reste de l'élévation, en revanche, est assez bien conservé pour  observer que sur ses trois autres faces, les murs du rez-de-chaussée sont aveugles, de même que celui de l'étage côté escalier. Le volume intérieur du rez-de-chaussée, très petit, avec moins de 5m2 de surface, était voûté en berceau.

 

Le mur nord de cette tour, côté espace d'entrée, est doublé d'une autre maçonnerie à la fonction énigmatique (Mur 203). Il s'agit d'un mur plein, épais de 1m, à un seul parement avec le reste en blocage; il est recouvert d'un arc ou d'une voûte en berceau, quasi de même niveau que la tour elle-même, mais organisée selon un axe perpendiculaire.

 

 

 

Entre la tour carrée et le donjon se dégagent des espaces

(des caves ?), mais sans que l'on sache encore si elles se situent sous une cour (supérieure) ou un autre ensemble de bâtiments.

 

 

Le donjon

 

Le donjon, un vaste bâtiment globalement quadrangulaire coupé  par un mur médian, de 8,50x15m hors tout, est conservé sur deux faces sur une hauteur de près de 10m. Il ne présente aucune ouverture du côté des logis, hormis une porte piétonne, avec un système de verrouillage par barre en rez-de-chaussée. Une citerne en sous sol, avec une voûte de moellons en plein cintre obturant une poterne (au sud) et une archère (à l'ouest) atteste d'un réaménagement que l'on peut placer provisoirement au moins en correspondance avec l'état B des logis.

 

Le reste des espaces au nord de ce donjon reste à fouiller. La fonction et la chronologie de la tour circulaire adossée à l'ouest à un supposé fossé protégeant le donjon sont hypothétiques

 

 

Le sud de la butte castrale

 

La partie sud de la butte castrale n'a pas encore été explorée. Les travaux de débroussaillage ont néanmoins d'ores et déjà livré quelques indices d'organisation.

 

Le mur médian de la butte castrale, qui vient en retour de l'éperon de l'entrée et qui sépare la moitié nord dans le sens de la longueur semble se poursuivre quasi jusqu'au donjon. Dans la partie ouest, les gravats sont situés à un niveau élevé, sauf au contact de la tour d'artillerie ronde: l'enlèvement des broussailles a montré que, loin d'être une esquisse de fossé, le creux dans le rocher était en réalité une cave couverte d'un plancher dont la succession des trous de poutre est aisément repérable sur sa paroi est (Bât 25).

 

A l'est de ce mur médian, les niveaux de gravats forment une dépression assez importante, qui pourrait cacher une série de caves. Une entrée voûtée (ou avec un arc) a d'ores et déjà été notée entre la tour 14 et l'escalier de la cour haute, avec un sol dans le prolongement de cette cour, et non à hauteur des bâtiments de l'espace sud. Une importante dépression entre la poterne et le donjon, au sud-est (espace 30), serait de même un indice de volumes en creux: la reprise des travaux de confortement de la poterne en 2010 y a livré plusieurs murs et une porte intérieure, derrière la poterne, à 4/5m sous le niveau de circulation actuel le plus haut, correspondant à la porte intérieure du donjon.

 

Un mur parallèle au front nord du donjon, détecté par les fouilles de 2011, enfin, pourrait être la contrescarpe d'un fossé.

 

 

 



Réagir


CAPTCHA