Nature des opérations conduites par l'association

Le chantier de sauvegarde et de consolidation du site médiéval est caractérisé par une triple approche et des travaux de natures différentes :

  1. La restauration et l'entretien, autour du château, d'espaces (esplanades, terrasses, chemins), permettant une visite sécurisée avec vue sur l'extérieur du château castral (portes, murs d'enceinte).

Dans ces espaces, ont été et sont dégagées des ruines de maisons et de caves voûtées ainsi que l'église.

Ces travaux d'entretien, de restauration, de dégagement, sont l'œuvre des 30 à 40 bénévoles qui travaillent sur le site une douzaine de samedis (matin) et deux fois 5 jours en juin et en septembre. Il s'agit là d'une chantier permanent.

Les charges relatives à ces travaux sont constituées par l'entretien et le remplacement de 3 débroussailleuses et une tondeuse; le remplacement de manches d'outils de jardinage, de cisailles, sécateurs … Ici les coûts sont surtout représentés par les repas (semaines de juin et de septembre), les casse-croûtes (durant l'année) offerts aux bénévoles en échange de leur travail.

 Avec l'hébergement de l'équipe d'archéologie, ce poste de dépenses représente environ 2500 euros (en fonction du nombre de bénévoles à nourrir et d'archéologues à héberger).

  1. Le déblaiement de la butte castrale

Les travaux sont conduits sous la responsabilité d'un archéologue (Jean-Jacques SCHWIEN) aidé de plusieurs étudiants en archéologie et de quelques bénévoles.

La programmation de ce déblaiement est annuelle, éventuellement en fonction des bases de murs découvertes dans l'année et pour l'année N+1.

Le travail accompli est considérable et facilement constatable sur le site (hauteur de déblais de 4 à 6 mètres) mais ce qui reste à déblayer est tout aussi important.

L'avancement des travaux est largement tributaire des conditions météorologiques, de la difficulté d'évacuation des déblais, des techniques mises en œuvre conformes aux règles en la matière.

  1. La consolidation des murs d'enceinte

Ce troisième type de travaux à conduire, représente l'essentiel de la charge financière des travaux sur le site. Il s'agit de reprendre (avant et après éboulement), les murs d'enceinte du château et de les reconstituer à une hauteur compatible avec la sécurité de ceux (bénévoles ou visiteurs) qui peuvent se trouver à l'intérieur de l'enceinte.

Ces travaux ont commencé en 1985/1986.

Aujourd'hui, les 3/4 de l'enceinte sont consolidés.

Côté Nord, un programme pluriannuel de 5 années (2008/2012) permettait d'envisager de clore ce type de travaux avec la consolidation de la "tour ronde".

L'évolution du montant des subventions en forte diminution pour ces investissements (de 44 000 euros en 2004 à 18 000 en 2009 conduira à un allongement important du délai pour terminer ce chantier.

En effet, ce type de travaux n'est envisageable qu'une fois confié à une entreprise spécialement équipée et capable de fournir les matériels adéquats et les maçons compétents.

 

L'association, sur ce poste de travail, est totalement tributaire des subventions accordées par ses partenaires.

 

 

Château du site du château - Photo Jean-Claude QUEUCHE - Avril 2007

 



Réagir


CAPTCHA