2010 - Consolidation du mur d'enceinte au-dessus de la poterne

1 -  CONSOLIDATION DU MUR D’ENCEINTE AU DESSUS DE LA POTERNE

 

  1.  Les données du chantier

 

    1.1.1 Une forte dégradation du mur d’enceinte oriental

 

Ce mur situé à l’angle Est/Sud de l’enceinte a perdu son parement interne à une date inconnue. Les éléments du blocage adossés au parement externe se délitant rapidement, une première intervention en 1984 a permis de ralentir la dégradation du mur par un apport de chaux solidarisant les éléments du blocage.

Des 2008 ce mur a suscité l’inquiétude : amoncellement de gravats, pierres au pied du mur, pierres en dévers susceptibles de tomber, végétation agressive sur le faite du mur…

En septembre 2009 les mises en garde de MM.  MIGNEREY ET BUSELIN de la DRAC sur le risque d’éboulement du mur ont fait de ce secteur une priorité.

 

 

1.1.2 ) Une particularité géologique

 

Les deux extrémités de l’enceinte Est présentent la particularité d’être posées  sur des cavités dans lesquelles on trouve des blocs de poudingue dont l’instabilité a été constatée, cavités dont la voûte est constituée de gros blocs de calcaires plus durs s’autobloquant au dessus d’un vide plus ou moins conséquent (PLAN A, PHOTO 1).

Des lors toute surcharge liée à une réfection des murs situés au dessus présente le risque de provoquer un effondrement général.


La question s’était déjà posée lors de la réfection d’une brèche au dessus de la 1° cavité en 2002 ce qui avait nécessité la réalisation d’une arche double donnant une assise suffisante à l’ensemble.

 

Le projet de réfection du mur interne au dessus de la poterne a conduit aux mêmes conclusions

 

1. 2 En conséquence les travaux conduits sur ce secteur ont été les suivants

 

1.2.1) Une tranchée de fondation  a été ouverte.

 

Elle a permis de retrouver un calcaire sain. Le tout a été armé et 7 m3 de mortier ont permis de constituer l’assise de la voûte de soutènement.( travaux réalisés par l’entreprise CONTOZ) 

 

1.2.2) La voûte de soutènement a été réalisée par l’entreprise CONTOZ (PLAN B,  PHOTOS 2 et 3)

 

REMARQUE. Le choix d’une arche de soutènement plutôt qu’un simple blocage tient à la curiosité géologique que représente ce poudingue qui attire chaque année les étudiants en géologie de Besançon.

 

En regard d’un budget prévisionnel 2010 de travaux cette réalisation représentait un surcoût important. La commune de Montfaucon a pris le dossier à son compte, commandité le travail à l’entreprise. Une participation budgétaire a été demandée à l’association.

Le coût total de cette réalisation s’élève à 10764 euros pour une participation de 4535 euros.

De fait la commune a ajouté à sa contribution annuelle la somme de 6229 euros.

 

1.2.3 Purge de la partie supérieure du mur

 

La dégradation de la partie supérieure du mur ne permettait pas d’envisager la réfection interne du mur en toute sécurité. En conséquence, une bonne partie de la largeur du mur a été arasée sur environ 1 mettre de hauteur (PLAN B, PHOTO 4) Les gravats ont été évacués grâce a une nouvelle goulotte installée au droit de la poterne (travaux réalisés par l’entreprise)

 

1. 3 Travaux conduits sur la partie interne du mur

 

1.3.1 L’accès à ce mur est rendu difficile par la forte déclivité y conduisant. Un escalier et un chemin ont été aménagés dans cette pente (bénévoles)

 

1.3.2 Parallèlement un dispositif sécurisé de stockage des pierres extraites lors du déblaiement de la base du mur a été mis en place (bénévoles)

 

1.3.3. L’espace au pied du mur a été dégagé jusqu’au niveau de sol (devant la poterne) et jusqu’au socle maçonné subsistant du mur. Ce socle, dégagé et nettoyé sert de support à la reconstitution de la base du mur (PLAN B PHOTO 5)( bénévoles)

 

1. 4 Reconstitution du mur et de la voûte de la poterne

 

                       - le blocage a été entièrement reconstitué

 

                       - le parement a été partiellement reconstitué. En effet,  le dégagement partiel du cône d’éboulis conduit à s’interroger sur l’existence de murs venant peut-être s’agréger à la muraille. Il a donc été décidé de ménager cette éventualité  (PLAN B, PHOTOS  6,7,8,))

 

2 -  CONSOLIDATION DE LA TOUR CARREE

 

 

Les vestiges de cette tour, découverte il y a peu, se trouvaient déstabilisés depuis le déblaiement intérieur partiel commencé en 2008 et le déblaiement des murs extérieurs Nord et ouest.

 

Trois murs seulement subsistent (Nord, Sud, Ouest).Le mur ouest présentait des arrachements des parements internes et externes avec un évidement du blocage interne, ce qui fragilisait encore plus l’ensemble. Devant le risque d’éboulement deux actions ont été entreprises :

 

- La  réfection du mur avec reconstitution des parements et comblement du vide par reconstitution du blocage (PLAN D, PHOTOS 9, 10, 11 )

 

- Pour solidariser les 3 murs avant le dégagement des gravats le long du mur Sud et à l’intérieur a été réalisée la reconstitution d’une voûte originelle bien visible sur ses accroches des murs Nord et Sud (PLAN D, PHOTOS 12,13,14 )

 

3 -  AUTRES TRAVAUX

 

  1.  Poursuite du déblaiement des salles 3 et 4

 

Ces espaces sont en cours de déblaiement depuis 3 ans avec toutes les précautions d’usage et comme pour tous les chantiers du site sous la férule de Jean-jacques SCHWIEN, archéologue.

 

Le niveau de sol a été repéré en salle 3 à 20 cm du niveau actuel par carottage et une plaque à feu découverte, recouverte et protégée. Dans la salle 4 les vestiges d’un poële ont été découverts .La complexité du sol commande une fouille fine en 2011 (PLAN J,K, PHOTOS 15, 16, 17, 18 )

 

3.2. Sécurisation de l’espace situé devant la tour ronde ,au dessus de la grotte et dénommé « cave »

 

Cet espace, en dévers au dessus du vide n’a jamais été traité. Il donnera lieu à déblaiement partiel en 2011 mais cela suppose une réelle sécurisation. 4 poutres de chêne ont été coulées dans du béton sur lesquelles des bastaings ont été fixés (PLAN I, photos 19 et 20)

 

3.3 Nettoyage du conduit de remplissage de la citerne

 

Ce conduit repéré de longue date était bouché (jets de pierres par des visiteurs). Il a été dégagé et sera protégé.

 

3.4 Fouille à l’arrière de la porterie

 

Une  fouille fine a été engagée après le passage de la porterie pour tenter de comprendre les modalités de l’accès à l’intérieur du château par le couloir de desserte (PLAN F, PHOTO  21 )

 

4 -  ENTRETIEN GENERAL ET ESPACES VERTS

 

Deux équipes prennent en charge la problématique de la conservation d’un accès facile et agréable sur l’ensemble du site  -Une équipe « tonte » : 6 personnes, 6 demi-journées dans l’année assurent la tonte, le débroussaillage et l’évacuation des herbes et taillis

 

Une équipe dite du « samedi » : de 8 à 10 personnes deux samedis matin par mois se consacrent à des travaux d’entretien général, comme en particulier le gros débroussaillage (butte devant donjon en 2010)

 

Un bénévole, ancien alpiniste et son épouse poursuivent le délierrage  des murs d’enceinte (PHOTO 22 )

 

   5 - VALORISATION DU SITE EN 2010

 

Un effort important a été mené en 2010 pour la valorisation du site. Cela s’est traduit par :

  • dans la presse :

Article dans FRANCHE-COMTE MAG N° 20,

Article dans  La Presse Bisontine d’octobre 2010,

Article dans L’Est Républicain du 16/10/2010,

Reportage de France 3   FRANCHE-COMTE  Magazine du samedi matin (3 minutes)

  • l’organisation des JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE sur le site du château avec le soutien de la CAGB et de la commune de MONTFAUCON (voir programme) avec près de 600 participants
  • L’accueil de manifestations diverses comme les marches gourmandes avec étape au château (580 participants)
  • L’organisation de visites guidées dans l’année : Près de 900 visiteurs

 

6 - BILAN GLOBAL DES DEPENSES ENGAGEES POUR LES TRAVAUX EN 2010

  • Association           18 100 euros
  • Commune                6 129 euros

 

NOMBRE TOTAL D’HEURES DONNEES PAR LES BENEVOLES DE L’ASSOCIATION

  • Chantiers de sauvegarde                                         environ  2 100 heures
  • Entretien/espaces verts                                            environ    350 heures

 

 

Réfection de la tour carrée



Réagir


CAPTCHA