Les Montfaucon

L’usage des armoiries vient de l’émergence de la noblesse en tant que classe sociale dominante et de la généralisation, au cours des XIe et XIIe siècles, d’un équipement militaire uniforme (casque et cotte de mailles) qui ne permettait pas de reconnaître les combattants ; aussi les chevaliers prirent-ils l’habitude de peindre sur leur bouclier (ou écu) des figures distinctives, les armoiries ou armes (sortes de logos), bientôt considérées comme des attributs de la personne et du lignage, au même titre que le nom ; puis ces symboles furent appliqués sur le reste de l’équipement (bannière, chevaux, etc.).

 

Ce lien entre des armes et leur titulaire a ensuite été repris dans la composition des sceaux, qui permettaient d’authentifier les actes écrits. Les armoiries sont ainsi l’image de la personnalité juridique du lignage, décryptée à travers le langage du blason. Au début les figures employées furent surtout des animaux et des éléments géométriques : lions, léopards, aigles, poissons, chevrons, bandes, etc.

 

Pourquoi les Montfaucon adoptèrent-ils au XIIe siècle, comme emblèmes, des bars, c’est-à-dire des poissons ? Ils le firent par référence à leurs ancêtres, les comtes de Bar en Lorraine (Bar-le-Duc), auxquels ils se rattachaient par l’intermédiaire des Montbéliard. En effet, l’un de ces ancêtres, Louis de Mousson († 1073), à la fois comte de Bar, de Mousson et de Ferrette, prit le contrôle du château de Montbéliard qu’il laissa à son petit fils Thierry en créant un comté autonome. Peu de temps après (1160), la principauté de Montbéliard tombait en quenouille et son héritière, Sophie, qui avait épousé Richard, seigneur de Montfaucon, transmettait le comté à son mari : ainsi naissait le lignage des Montbéliard-Montfaucon qui adoptèrent des armoiries semblables à celles des Bar-Mousson, leurs ancêtres communs, c’est-à-dire deux bars sur un fond d’écu aux couleurs différentes (l’adoption, comme emblèmes, de poissons fait évidemment référence à l’origine du nom de famille des comtes de Bar).

 

 

Armoiries des comtes de Bar en Lorraine       Armoiries des Montbéliard-Montfaucon

                          « D’azur semé de croisettes recroisetées    adoptées par la commune de Montfaucon)

                          au pied fiché d’or, aux deux bars adossés     « De gueules à deux bars d’or adossés »,

                                       du même brochant sur le tout ».                    c’est-à-dire un écu à fond rouge

                                   Ce sont les armes du Barrois lorrain.         avec deux bars jaunes accolés par le dos.

 

 

 

 

 

                                           Sceau de Jean de Montbéliard, seigneur de Montfaucon (1280-1305)

 

Sceau rond (6,3 mm de diamètre) de type équestre, représentant un chevalier en armure: Jean, tourné à dextre, est coiffé du heaume, il porte l'épée de la main gauche, de la droite un écu armorié comme sa cotte d'armes et les draperies de son cheval (un bande brisée d'un lambel à trois pendants) ; au dessus de la tête du cheval, empreinte d'un intaille antique et buste de philosophe.

Légende :

 

"† S[IGILLUM] JOHANNIS MONTI[SBELIGARDI DOMINI MO]NTIS FALCONIS

 

Sceau de Jean de Montbéliard, seigneur de Montfaucon".

 

 

 

 

 

                                                               Dessin du sceau de Jean de Chalon  (vers 1250)

 

Légende :

 

† S[IGILLUM]   J[O]H[ANN]IS  COMITIS BURGUNDIE ET SALINENSIS

 

"Sceau de Jean, comte de  Bourgogne et de Salins" 

 

 



Réagir


CAPTCHA